Cousins cousines

Tous cousins : une leçon de futunien avec les liens familiaux

 

Dans une petite communauté comme Futuna, tout le monde se connaît ou presque, mais aussi, tout le monde est cousin ou frère ou sœur. Je me suis interrogée, puis j’ai interrogé Ana, pour comprendre ce que signifiait pour les Futuniens le mot nièce. En fait, on ne fait pas la différence entre la fille du frère et celle du cousin germain. Pour le Futunien c’est le même mot. J’ai donc demandé à Ana des éclaircissements et voici ce qu’elle m’a enseigné.

 

En Futunien, on dit fakafoto pour la fille d’un frère ou d’un cousin germain, ce qui se traduit par nièce. Pour la fille d’une d’une cousine germaine ou d’une sœur, lokuta’ine, ma fille.

Deux frères ou deux sœurs se disent tautaina. Frère et sœur se disent tautuaga’ne. La tante paternelle se dit masaki et l’oncle maternel se dit tuatinana. La tante maternelle se dit tinana (comme la mère) l’oncle paternel se dit tamana (comme le père)

Les grands parents se disent tupuna, et les arrières grands parents aussi. Les grands parents quand ils parlent de leur arrière petit fils ou petite fille disent mokopuu. L’ arrière arrière petit fils ou petite fille, c’est mokolia. Petit fils et petite fille : mokopuna.

Le gendre c’est fugao, la belle fille ta’ine. Les parents du mari et les parents de la mariée s’appellent entre eux puluga.

Le fils s’appelle lokutama et il y a un autre mot loku vosa que seul le père utilise.

 

On comprend aussi pourquoi les enfants sont souvent élevés par leur tante, sans que cela casse la lignée. Mais je n’ai effleuré que la surface

 

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Deux étapes des tapas : l’écorce de murier pour commencer

D’abord on tape, on mouille et on tape, on tape.

Puis on fait sécher, on amidonne, on fait sécher.

Puis on dessine, on trace, on remplit, on fait des lignes des pleins et des déliés, on dessine.

Réunion l'après-midi au fale tauasu

Réunion l’après-midi au fale tauasu

On tape

On tape

On tape et on mouille

On tape et on mouille

P1160887

On plie aussi

On plie aussi

On suspend

On suspend

Et on sèche

Et on sèche

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Journée de la femme à la délégation

La journée de la femme à Futuna.

Hier dimanche, c’était un jour bien occupé à Futuna. Les femmes vendaient des barquettes de salade de poisson, ou salade de surimi, des grillades et des gâteaux, à Vele comme tous les dimanches pour les unes,  et pour  les autres au bénéfice du futur voyage à Tahiti à Taoa.  Et à la délégation, il y avait une exposition de l’artisanat de Futuna, qui est dans sa plus grande partie assuré par les femmes. L’exception étant la sculpture sur bois, qui est le travail des hommes.

La messe était à cinq heures et demie, et ma journée a donc commencé à quatre heures et demie. Après la messe, un tour à à Vele, la nourriture d’abord, pour soutenir l’économie locale et le voyage scolaire. Une fois les barquettes bien rangées dans la glacière, direction la délégation, où nous étions accueillis avec gâteaux et boissons offerts, un discours du délégué, et un autre de sa femme, et deux discours de Futuniennes.

On discute, on dit bonjour, à une élève et des parents d’élèves, des collègues, et je repars avec mes achats : un éventail et une pirogue de table, faite sur le modèle des pirogues de l’ancien temps, et la promesse d’acheter aussi des cadres en natte de pandanus, et un tanoa au sculpteur. Pas de discrimination, le jour des femmes, on accepte les hommes.

Les officiels au moment des discours

Les officiels au moment des discours

Le public enthousiaste

Le public enthousiaste

Exposante pour le compte de la croix rouge

Exposante pour le compte de la Croix Rouge

Coquillages et pendanus, la base

Coquillages et pendanus, la base

Boissons et gâteau, et accueil

Boissons et gâteau, et accueil

Encore la Croix Rouge, c'est Finao, l'épouse de Maleko mon collègue

Encore la Croix Rouge, c’est Finao, l’épouse de Maleko mon collègue

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Dernière intégration : Alofi pour les papalagis

Mais où sont-ils ? P1160872 P1160873 P1160873 P1160874

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Rentrée des élèves, journée d’intégration.

C’est la rentrée des élèves et les sixièmes et les secondes font une journée d’intégration, sur un chemin qui mène à la rivière, ou plus exactement au captage qui nous fournit l’eau du robinet. Fougères arborescentes, vue imprenable sur Alofi, à quelques minutes du collège, c’est Futuna.

sixièmes dans la nature

sixièmes dans la nature

P1160861

Secondes camouflés

Secondes camouflés

On pose avec Le Prof

On pose avec Le Prof

P1160866

Petites grappes, petits groupes, tous heureux

Petites grappes, petits groupes, tous heureux

"Il faut être curieux" dit Henri aux sixièmes

« Il faut être curieux » dit Henri aux sixièmes

Fatigués? Repos devant ma salle de classe, la C5

Fatigués? Repos devant ma salle de classe, la C5

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Dernière rentrée

Pour cette dernière rentrée dans ce que certains peuvent considérer comme une sorte d’Eden, j’ai voulu faire une galerie de portraits le premier jour de la rentrée des professeurs. Nous sommes dans les bâtiments AGECO, finis juste il y a deux ans pour remplacer ceux détruits par le cyclone Tomas. Nous avons en commun le sourire, l’élan, l’enthousiasme, c’est la rentrée !

C'est le ciel du premier jour

A gauche, l'histoire géo, en la personne de Maleko, à droite le français, Marcelle

A gauche, l’histoire géo, en la personne de Maleko, à droite le français, Marcelle

La SVT et la techno, Isidore et Charles

La SVT et la techno, Isidore et Charles

La documentation, Filo, CPE, Michèle, et anglais, Marcel

La documentation, Filo, CPE, Michèle, et anglais, Marcel

Le français, Henri, à gauche, et Maleko, encore

Le français, Henri, à gauche, et Maleko, encore

Maths cachés, et la physique, Virgil et son épouse, Shirley, la musique

Maths cachés, et la physique, Virgil et son épouse, Shirley, la musique

Anglais, anglais, Eliane et Marcel

Anglais, anglais, Eliane et Marcel

Charmantevsurveillante, Katalina

Charmante surveillante, Katalina

Dans l'action : notre principale

Notre principale, et de trois quart dos, Arnaud, espagnol

Toute à droite, Pasikate, notre secrétaire

A droite, Pasikate, notre secrétaire, à gauche, Ana, qui surveille

A droite, Appollinaire, en maths, à gauche notre principale

A droite, Appollinaire, en maths, à gauche notre principale

EPS : Dominique et Sophie

EPS : Dominique et Sophie

Raphaelle, arts plastiques

Raphaelle, arts plastiques

Futunien : Atonio à droite

Futunien : Atonio à droite

L'histoire-géo au complet, Pascal et Maleko

L’histoire-géo au complet, Pascal et Maleko

Maths et français, Karine et Henri

Maths et français, Karine et Henri

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Futuna historique

Professeurs et instituteurs de Futuna ont pu bénéficier de deux jours avec un archéologue. Dans le même temps, un ornithologue et un botaniste reprenaient un inventaire des plantes et oiseaux commencé pour les oiseaux du moins en 1985.

Si Bougainville a appelé Futuna « l’enfant perdu du Pacifique » sans même y débarquer, notre petite île a été étudiée par quelques chercheurs.

La petite troupe de stagiaire remonte le creek où l'on peut voir les strates

La petite troupe de stagiaire remonte le creek où l’on peut voir les strates

Toute petite dans le grand Pacifique, elle tient sa place dans le grand mouvement de la population des îles, il n’y a pas si longtemps.

Manger une île

Il faut imaginer qu’il n’y a seulement qu’un peu plus de trois mille ans que les îles du Pacifique ont été explorées par des hommes. Explorées, visitées, dévorées. Parce que les chercheurs cueilleurs qui y ont débarqué, venant d’Asie en sautant d’île en île, ont commencé par consommer tout ce qu’ils pouvaient consommer immédiatement, c’est à dire tous les animaux qu’ils ont donc tous tués, une éradication qui a pu durer entre quinze jours et quelques centaines d’années selon la taille de l’île. Ensuite, soit ils sont partis pour dévorer une autre île, soit ils sont restés ou revenus et sont devenus agriculteurs. Ils ont donc cette fois-ci brûlé la forêt primaire pour planter taros et ignames – dans le cas de Futuna.

La poterie

A cette époque-là, quelque mille ans avant Jésus Christ, ils faisaient de la poterie, non pas tant pour conserver les aliments mais pour conserver les offrandes aux âmes des ancêtres. Comment le sait-on ? On retrouve un peu partout dans la région des morceaux de poterie, dite Lapita du lieu où elle fut d’abord identifiée. Cette poterie permet de suivre à la trace les déplacements, les époques,  et ce jusqu’à l’époque où l’on a tout simplement cessé d’en produire. Cette poterie, trop peu épaisse et trop poreuse pour servir à contenir quoi que ce soit d’alimentaire, était parfois détruite volontairement par le fond, pour, disent les archéologues libérer les ancêtres. Les morceaux que l’on retrouve dans les creeks de ruissellement, ou dans les strates de terre à Futuna sont soit très durs soit très friables, sans décoration – ailleurs, on décore un peu comme les tapas.

La terre révèle tout, les différentes strates grise, puis noire.

La terre révèle tout, les différentes strates grise, puis noire.

On voit des fragments, et comme on cherche bien, on trouve des fragments de poterie dans le creek

On voit des fragments, et comme on cherche bien, on trouve des fragments de poterie dans le creek

La tarodière, vieille de quelques centaines d'année, qui atteste du travail ensemble.

La tarodière, vieille de quelques centaines d’année, qui atteste du travail ensemble.

Près du tombeau d'un des rois de Futuna, les élèves de la classe patrimoine et Christophe Sand.

Près du tombeau d’un des rois de Futuna, les élèves de la classe patrimoine et Christophe Sand.

Fin de stage, un mercredi heureux.

Fin de stage, un mercredi heureux.

Selon notre archéologue, Christophe Sand, l’art de la poterie à Futuna s’est progressivement éteint avant Jésus Christ, peut-être vers l’an 600.

Plateaux et bords de mer

Dans un des ouvrages sur  Futuna, La terre noire, il est dit qu’à une période les Futuniens vivaient non pas au bord de mer mais sur les plateaux. On le sait, on le croit grâce à des traces de forts sur les plateaux, mais aussi grâce à la tradition orale qui y place les Alikis, les chefs. Mais il est fort possible que des Futuniens aient aussi habité en bord de mer. Entre le bord de mer et les plateaux, ou entre les plateaux et le bord de mer, la terre a glissé en raison de la déforestation, et aussi peut-être des tremblements de terre, et cette terre qui était celle de la forêt primaire –depuis longtemps disparue- est devenue celle des tarodières. Quand a été élaboré le canal qui les irrigue ? Nous l’avons remonté, mais personne n’a posé la question. Il est entretenu régulièrement et on le remonte jusqu’à l’entrée de la vallée en pensant à toutes ces années de travail.

 

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Chez moi ( maison et jardin)

Cette semaine, alors que je prenais mon chemin pour aller déjeuner, une élève du collège m’a interpellée comme ils le font très souvent ici : «  Tu vas où ? ». J’ai répondu : « Chez moi » et une autre ou la même, je ne me rappelle plus m’a rétorqué : «  Ce n’est pas chez toi. » Je ne me rappelle pas non plus que quelqu’un ici ne m’ait jamais dit ça. Mais c’est vrai, je ne suis pas chez moi, je suis de passage. On est tous de passage.

Alors voilà, les photos d’aujourd’hui, c’est chez moi, pour l’instant, carpe diem.

La maison, avec sa moustiquaire toute neuve

La maison, avec sa moustiquaire toute neuve

Contrechamp : le chemin et la vue

Contrechamp : le chemin et la vue

En haut du chemin de la citronnelle dans les fougères

En haut du chemin de la citronnelle dans les fougères

La haie qui longe le chemin est d'hibiscus avec quelques raretés

La haie qui longe le chemin est d’hibiscus avec quelques raretés

Un petit buisson toujours en fleurs - nom inconnu

Un petit buisson toujours en fleurs – nom inconnu

Tout en haut de la haie, autre fleur inconnue

Tout en haut de la haie, autre fleur inconnue

Du connu, épine du Christ qui fleurit partout ici

Du connu, épine du Christ qui fleurit partout ici

Le tiaré, bien sûr, pour les colliers

Le tiaré, bien sûr, pour les colliers

Derrière la maison, un ilang ilang, passé fleur.

Derrière la maison, un ilang ilang, passé fleur.

Mes plantations : des oeillets d'Inde

Mes plantations : des oeillets d’Inde

La balsamine vient de Bali

La balsamine vient de Bali

Je les ai plantées mais j'ai perdu le nom

Je les ai plantées mais j’ai perdu le nom

Le haricot kilomètre en fleurs

Le haricot kilomètre en fleurs

Là, c'est les concombres qui sont en fleurs.

Là, c’est les concombres qui sont en fleurs.

Du chou chinois qui ne grandira guère plus : à consommer

Du chou chinois qui ne grandira guère plus : à consommer

Cet entrelacs c'est un pied de tomate qui a rencontré un pied de concombre.

Cet entrelacs c’est un pied de tomate qui a rencontré un pied de concombre.

Tandis que je ne désherbais guère

Tandis que je ne désherbais guère

Voilà le petit bout de jardin, protégé des poules

Voilà le petit bout de jardin, protégé des poules

On passe à l'intérieur de la terrasse

On passe à l’intérieur de la terrasse

Je devrais être là.

Je devrais être là.

Coquillages ramassés, avec quelques souvenirs de France

Coquillages ramassés, avec quelques souvenirs de France

Du pur Futuna, sur un tissu japonais

Du pur Futuna, sur un tissu japonais

Collège

Collège

Toujours le collège

Toujours le collège

Un bout de la maison, dans le sombre, le calendrier japonais

Un bout de la maison, dans le sombre, le calendrier japonais

Sur le frigo, un dessin de ma jeune voisine qui aime les chats tout comme moi

Sur le frigo, un dessin de ma jeune voisine qui aime les chats tout comme moi

Un autre dessin de la même artiste, et un bout de Paris

Un autre dessin de la même artiste, et un bout de Paris et du Japon

Le collège, le collège, vous dis-je

Le collège, le collège, vous dis-je

Et puis repos

Et puis repos

Une tisane : citronnelle et gingembre

Une tisane : citronnelle et gingembre

Un jeu

Un jeu

Barbecue

Barbecue

On mange du poisson chirurgien

On mange du poisson chirurgien

Et c'est la nuit

Et c’est la nuit

DSCN0685

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Japon, Osaka en février 2014

Osaka est une drôle de ville, moins de gratte-ciels que Tokyo, mais toute aussi pieuvre, avec de gigantesques galeries commerciales, et des restaurants à tous les coins de rue. P1130978 P1130979 P1130980 P1130981 P1130982 P1130984 P1130985 P1130983

Ville de commerces et la meilleure du Japon, parait-il pour le shopping

P1130988

Au musée, une exposition de calligraphie, et des quilts extraordinaires

Au musée, une exposition de calligraphie, et des quilts extraordinaires

P1140002 P1140001 P1130999 P1130998 P1130997 P1130996 P1130995 P1130994 P1130993 P1130991 P1130990 P1130989

Il y a du monde le matin

Il y a du monde le matin

P1140010

Le palais royal, où l'on peut déguster des beignets de pieuvre, mais aussi voir les murailles, la vue et les beaux corbeaux

Le palais royal, où l’on peut déguster des beignets de pieuvre, mais aussi voir les murailles, la vue et les beaux corbeaux

P1140022 P1140025 P1140024 P1140007 P1140020 P1140019 P1140018 P1140017 P1140006 P1140015 P1140013 P1140012 P1140011

Le musée des sciences

Le musée des sciences

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Le Japon, printemps 2014

Cerisiers en fleurs, musées, palais royal à Tokyo, érables en feuilles naissantes, tout est beau et bon. Avril, c’est aussi la foule tranquille des Japonais en vacances qui se pressent comme nous dans les temples de Kyoto, à Nara, avec les cerfs, et dans la montagne autour de Kyoto.

P1140382 P1140380 P1140379 P1140378 P1140377 P1140376 P1140375 P1140369 P1140368 P1140367 P1140366 P1140365 P1140362

A Shibuya, et à Ginza

A Shibuya, et à Ginza

P1140387 P1140386 P1140385 P1140384

A Shibuya, Kaurismaki et des maisons de tous âges

A Shibuya, Kaurismaki et des maisons de tous âges

P1140389 P1140390 P1140391 P1140392 P1140393 P1140394 P1140395 P1140397

C'est le printemps dans le parc. Les jeunes pique-niquent, les sans abris campent.

C’est le printemps dans le parc Yoyogi. Les jeunes pique-niquent, les sans abris campent.

 

P1140405 P1140404 P1140403

Affiches d'expositions. L'exposition est au 5ème étage, juste une petite plaque en bas de l'immeuble, au milieu des bureaux.

Affiches d’expositions. L’exposition est au 5ème étage, juste une petite plaque en bas de l’immeuble, au milieu des bureaux.

P1140407 P1140408 P1140410

Le palais royal. Impossible d'aller plus loin, il y a un cortège de voitures à cheval, l'empereur rentre ou sort. Impossible non plus de savoir, personne ne parle anglais.

Le palais royal. Impossible d’aller plus loin, il y a un cortège de voitures à cheval, l’empereur rentre ou sort. Impossible non plus de savoir, personne ne parle anglais.

P1140412 P1140413

La gare de Tokyo, à l'intérieur, une exposition de peintres japonais qui s'essayent à la peinture occidentale. Photos interdites.

La gare de Tokyo, à l’intérieur, une exposition de peintres japonais qui s’essayent à la peinture occidentale. Photos interdites.

P1140417 P1140420 P1140422 P1140423

Nara, le parc aux cerfs, jusqu'à la tombée de la nuit

Nara, le parc aux cerfs, jusqu’à la tombée de la nuit

P1140426 P1140427 P1140428 P1140429 P1140430 P1140432 P1140434 P1140433 P1140435 P1140436 P1140438 P1140439 P1140440 P1140442 P1140443 P1140444 P1140446 P1140448 P1140449 P1140450 P1140451 P1140453 P1140454 P1140455 P1140456

Printemps dans les temples et les rues, à Nara

Printemps dans les temples et les rues, à Nara

Musée de la calligraphie à Nara

Musée de la calligraphie à Nara

Premier bento, départ pour Nara. Entre Kyoto et Nara, un moine.

Premier bento, départ pour Nara.

P1140460 P1140465 P1140464 P1140464 P1140490

Kurama Onsen, une étape gastronomique

Kurama Onsen, une étape gastronomique

P1140497 P1140494 P1140493 P1140492P1140468 P1140469 P1140470 P1140473 P1140474 P1140478 P1140479 P1140481 P1140482 P1140483 P1140484 P1140485 P1140487 P1140488

Mais aussi une montée vers un sanctuaire et une descente vers une rivière

Mais aussi une montée vers un sanctuaire et une descente vers une rivière

P1140468

Mais aussi une montée vers un sanctuaire et une descente vers une rivière

Mais aussi une montée vers un sanctuaire et une descente vers une rivière

P1140488 P1140487 P1140485 P1140484 P1140483 P1140482 P1140481 P1140479 P1140478 P1140474 P1140473 P1140470 P1140469P1140500 P1140501 P1140507 P1140510 P1140511 P1140512 P1140516 P1140517 P1140518 P1140519 P1140520 P1140521

Un mariage au Shimogamo-jinja Shrine, Kyoto

Un mariage au Shimogamo-jinja Shrine, Kyoto

P1140525 P1140528 P1140529 P1140531 P1140532

Plaisirs du printemps

Plaisirs du printemps

P1140536

Gion la nuit

Gion la nuit

P1140540 P1140541 P1140542 P1140544 P1140549 P1140550 P1140551

Les temples de l'Est. Tortues et fillettes à Kiyomizu-dera, bambous à Nanzengi

Les temples de l’Est. Tortues et fillettes à Kiyomizu-dera, bambous  et corbeau à Nanzengi

P1140553 P1140554 P1140556

Gion, le jour

Gion, le jour

P1140558 P1140559

Printemps dans le jardin de Yamato Guest house.

Printemps dans le jardin de Yamato Guest house.

P1140561 P1140562 P1140563 P1140565 P1140567 P1140546 P1140570 P1140571

Gingakuji, le pavillon d'argent et le chemin des philosophes au printemps

Gingakuji, le pavillon d’argent et le chemin des philosophes au printemps

P1140574

Sucré ou salé ? J'ai oublié

Sucré ou salé ? J’ai oublié

P1140576 P1140584 P1140547 P1140581

Arashiyama, et ses macaques sauvages

Arashiyama, et ses macaques sauvages

P1140586 P1140548 P1140547

Dernières pagodes, Yasaka pagoda et une autre de l'est.

Dernières pagodes, Yasaka pagoda et une autre de l’est.

P1140535

Mon restaurant préféré à Gion.

Mon restaurant préféré à Gion.

Leave a Comment

Filed under Uncategorized