La construction du falé traditionnel à Futuna

Le falé tauasu, qui est un lieu de réunion. Dans celui-ci, les femmes se retrouvent pour la fabrication des nattes

Le falé tauasu, qui est un lieu de réunion. Dans celui-ci, les femmes se retrouvent pour la fabrication des nattes

Une fois de plus je cite un élève, Pesalino, qui a rédigé cet article que je trouve très complet. Les photos de falé sont aussi des photos d’élèves.

La construction du falé traditionnel

 

 

Comment construire un falé traditionnel ?

 

- La feuille de pandanus est utilisée pour les toits du falé que les hommes ou les enfants ramassent pendant la semaine.

-La fibre de cocotier est utilisée pour fixer les feuilles de pandanus au falé (kafa) qui est tressée par les hommes au tauasu.

 

-Le poutea est utilisé pour faire les poteaux du falé traditionnel. Il est trouvé partout dans FUTUNA. Les anciens disent que c’est l’idéal pour le falé parce que ça reste longtemps.

 

-La feuille de cocotier est utilisée par les femmes qui les tressent pour faire les volets traditionnels.

 

Le falé dans son nid de verdure

Le falé dans son nid de verdure

-La tige de coco est utilisée pour rassembler les feuilles de pandanus et les fixer dans des roseaux trouvés dans les montagnes les plus hautes de FUTUNA.

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Comments are closed.